Actualités du secteur

Montréal, le 3 janvier 2018 – Énergir, le nouveau Gaz Métro, salue l’entrée officielle de l’Ontario, le 1er janvier dernier, au sein du marché du carbone, formé initialement du Québec et de la Californie, ce qui renforce le plus grand marché de ce genre en Amérique du Nord. L’entente d’harmonisation du système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (SPEDE) signée entre les trois parties permet désormais aux entreprises ontariennes de participer aux échanges du marché du carbone et de poursuivre leur virage vers une économie plus sobre en carbone. 

« Pour atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) au Québec, il faut en premier lieu inciter les citoyens et les entreprises à réduire leur consommation d’énergie par des programmes d’efficacité énergétique bien adaptés. Par la suite, les émissions de GES résiduelles doivent être réduites ou compensées de différentes façons, notamment par l’entremise du marché du carbone. Nous sommes heureux de voir un troisième joueur d’importance y adhérer. Le marché du carbone et la lutte aux changements climatiques représentent des opportunités pour une économie plus verte au Québec, en Californie et maintenant en Ontario, et nous sommes fiers d’y contribuer », affirme Stéphanie Trudeau, vice-présidente principale, Réglementation, clients et communautés, chez Énergir.

La liaison du marché du carbone de l’Ontario à celui de la Californie et du Québec représente une occasion additionnelle de soutenir des projets locaux de réduction de GES notamment grâce à l’achat de crédits compensatoires. Seulement au Québec, et ce depuis janvier 2015, Énergir a acheté des crédits compensatoires qui se sont traduits par un investissement de plus de 7,5 millions de dollars émanant de huit projets, ce qui lui a permis d’encourager des entreprises québécoises qui travaillent à réduire les émissions de GES. Ces projets ont permis des réductions permanentes d’émissions de gaz à effet de serre de plus de 500 000 tonnes métriques en équivalent CO2, grâce à l’élimination de GES contenus dans des vieux appareils réfrigérants et des biogaz provenant de sites d’enfouissement. Énergir a le souci de prioriser l’achat de crédits compensatoires provenant de projets novateurs qui contribuent à la lutte aux changements climatiques et stimulent l’économie verte du Québec et désormais celle de l’Ontario. 

Énergir en bref
Comptant plus de 7 milliards de dollars d’actifs, Énergir est une entreprise diversifiée du secteur énergétique dont la mission est de répondre de manière de plus en plus durable aux besoins énergétiques de ses quelque 520 000 clients et des communautés qu’elle dessert. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, Énergir y produit également, par le biais de filiales, de l’électricité à partir d’énergie éolienne. Aux États-Unis, par le biais de filiales, l’entreprise est présente dans près d’une quinzaine d’États où elle produit de l’électricité de sources hydraulique, éolienne et solaire, en plus d’être le principal distributeur d’électricité et le seul distributeur de gaz naturel de l’État du Vermont. Énergir valorise l’efficacité énergétique, investit et s’investit dans des projets énergétiques novateurs tels que le gaz naturel renouvelable et le gaz naturel liquéfié et comprimé. Par le biais de ses filiales, elle offre également une variété de services énergétiques. Énergir souhaite devenir le partenaire recherché et apprécié par tous ceux et celles qui aspirent à un avenir énergétique meilleur.

Source : energir.com
© 2018 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.