Actualités du secteur

Énergir, le nouveau Gaz Métro, se réjouit de la contribution annoncée par Développement économique Canada pour les régions du Québec au Fonds d'innovation et de développement économique local de la Matanie (FIDEL) en vue de la réalisation d'une étude de faisabilité pour l'implantation d'un réseau gazier autonome qui desservirait le parc industriel de Matane.

Cette aide financière accordée en vertu du Programme de développement économique du Québec permettra d'évaluer la mise en place d'une solution novatrice, en réponse à la demande de la communauté d'affaires et des élus, afin de desservir les entreprises actuelles et futures de la région qui bénéficieraient ainsi des avantages compétitifs et environnementaux du gaz naturel.  

Les travaux réalisés lors de cette étude permettront entre autres de confirmer la configuration du réseau gazier autonome, les coûts d'opération, l'identification des clients potentiels et les volumes de consommation de gaz naturel associés. « Nous sommes engagés à répondre aux besoins énergétiques des communautés à l'aide de solutions novatrices.  Cette étude de faisabilité est un premier pas vers la concrétisation de ce projet unique qui constituerait une première au Canada, et qui favoriserait un développement économique régional plus durable. » - Frédéric Krikorian, vice-président développement durable, affaires publiques et gouvernementales, Énergir.

Faits saillants
 
  • Un réseau gazier autonome est un réseau de distribution de gaz naturel qui permet d'alimenter plusieurs clients sans être relié au réseau existant d'Énergir.
  • Le gaz naturel serait acheminé vers le réseau autonome sous sa forme liquide par l'entremise de camions-citernes comme il se fait déjà pour desservir le traversier F.-A.-Gauthier de la Société des traversiers du Québec et la mine Renard de Stornoway.
  • Ce projet situé à plus de 400 km du réseau gazier d'Énergir serait le premier du genre à voir le jour au Canada. Il s'agit d'une solution novatrice mise de l'avant pour répondre aux besoins énergétiques de la communauté de Matane. À terme, l'arrivée du gaz naturel pour desservir le parc industriel de la municipalité engendrait une réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'ordre de 5 200 tonnes annuellement.

Source : Le lezard
© 2018 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.