Actualités du secteur

HOUSTON, 13 mars 2019 /PRNewswire/ -- L'industrie du pétrole et du gaz fait face à une forte concurrence pour attirer les talents dans le secteur de la science, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM), puisque 44 % de ces derniers issus des générations Y et Z se déclarent intéressés par une carrière dans cette filière, contre 77 % dans le secteur des technologies, 58 % dans le secteur des sciences de la vie et l'industrie pharmaceutique, et 57 % dans le secteur de la santé.

C'est ce que révèlent les résultats de l'enquête inaugurale mondiale « Workforce of the Future » publiés aujourd'hui par le groupe Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) à l'occasion de la CERAWeek, le plus grand événement mondial du secteur de l'énergie, organisé par IHS Markit.

Cette enquête a été réalisée à la demande d'ADNOC, qui souhaitait examiner les tendances futures en matière de main-d'oeuvre et d'emploi dans l'industrie du pétrole et du gaz, en particulier alors que le secteur cherche à attirer les talents en STIM et s'apprête à entrer dans la 4e ère industrielle.

Cette démarche est en adéquation avec la mission Oil & Gas 4.0 d'ADNOC pour aider à satisfaire la demande mondiale croissante en énergie et en produits de plus grande valeur, en instaurant une culture dynamique et axée sur la performance, qui s'attache à cultiver les talents et à appliquer les technologies les plus récentes en vue de l'optimisation des ressources.

Dans le cadre de l'enquête, des étudiants et jeunes actifs en STEM âgés de 15 à 35 ans ont été interrogés dans dix pays représentatifs d'un mix de grandes économies mondiales, ainsi que de producteurs et consommateurs de pétrole et de gaz, en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

L'enquête visait à évaluer leurs perceptions dans plusieurs secteurs d'activité liés aux STIM, y compris l'industrie du gaz et du pétrole, ainsi que les compétences valorisées et jugées nécessaires pour réussir dans ces filières.   

Parmi les principaux constats de l'enquête, figurent les suivants :
  • Le salaire, l'équilibre vie professionnelle-vie personnelle, la stabilité de l'emploi, l'épanouissement professionnel et la qualité du cadre de travail constituaient les cinq principaux critères de choix de carrière pour les étudiants et professionnels en STIM issus des générations Y et Z. 
  • Pour les jeunes talents en STIM, l'industrie du pétrole et du gaz est également synonyme de salaires élevés et représente un secteur indispensable. « Le secteur offre des emplois bien rémunérés », « Le secteur joue un rôle crucial dans l'économie et le développement de leur pays » et il s'agit « d'un secteur dont on ne pourrait pas se passer » sont les trois premiers attributs positifs associés à l'industrie du pétrole et du gaz.
  • Les jeunes talents en STIM issus des générations Y et Z manifestent le plus d'intérêt pour les secteurs qui seront, selon eux, les plus impactés par les nouvelles technologies. Globalement, 42 % affirment que les nouvelles technologies auront un impact majeur sur l'industrie du pétrole et du gaz, contre 56 % pour le secteur de la santé, 53 % pour le secteur des sciences de la vie et l'industrie pharmaceutique, et 73 % pour le secteur des technologies.

Son excellence le Dr Sultan Ahmed Al Jaber, ministre d'État des Émirats arabes unis et PDG du groupe ADNOC, a déclaré : « Les résultats de l'enquête 'Workforce of the Future' d'ADNOC indiquent que plus les talents en STIM issus des générations Y et Z associent le pétrole et le gaz aux nouvelles technologies, plus ils seront intéressés par une carrière dans cette industrie.

Le secteur doit se positionner à la pointe de la technologie et mettre en évidence à quel point l'innovation de rupture est primordiale dans chaque aspect de notre activité, en amont comme en aval de la chaîne de valeur. » « À l'entame de la 4e ère industrielle, nous devons regrouper nos forces et, avec nos partenaires du secteur des technologies, mieux mettre en valeur les formidables opportunités que notre secteur dynamique offre aux jeunes talents dotés de solides compétences technologiques »,a-t-il ajouté. Les résultats indiquent également que les talents en STIM issus des générations Y et Z semblent divisés sur la question de savoir si l'industrie du pétrole et du gaz est un secteur d'avenir (45 %) ou du passé (44 %).

Les données révèlent également une divergence entre ce qu'ils perçoivent comme étant des compétences essentielles pour réussir professionnellement et celles qu'ils jugent indispensables pour faire carrière dans l'industrie du pétrole et du gaz. Les compétences en informatique et technologies de l'information (37 %) et la créativité et la pensée innovante (33 %) sont considérées comme les compétences les plus importantes pour réussir à l'avenir, tandis que 18 % seulement jugent ces compétences importantes pour faire carrière dans l'industrie du pétrole et du gaz.

De la même manière, alors que 26 % estiment que la maîtrise des langages de programmation est essentielle pour réussir professionnellement à l'avenir, 11 % seulement pensent que cette compétence est importante dans l'industrie du pétrole et du gaz. Les données montrent aussi qu'un certain niveau d'expérience sur le marché du travail et le fait d'avoir suivi des études supérieures peuvent contribuer à changer positivement les perceptions des personnes interrogées en faveur d'une carrière dans le secteur du pétrole et du gaz.

Si l'intérêt est peu marqué parmi les étudiants en STIM au niveau secondaire (37 % sont intéressés par une carrière dans le pétrole et du gaz), ce chiffre passe à 51 % chez les jeunes actifs, ce qui représente une augmentation de 14 points. Son excellence le Dr Sultan Ahmed Al Jaber a également déclaré : « L'industrie du pétrole et du gaz a toujours été et continuera d'être un secteur d'avenir à l'avant-garde de la technologie et de l'innovation.

Il offre aujourd'hui des perspectives particulièrement excitantes pour les talents en STIM, alors que nous faisons avancer notre mission Oil & Gas 4.0, que nous adoptons de nouvelles technologies et que nous formons de nouveaux partenariats pour mener à bien notre transformation numérique et technologique à travers l'ensemble de nos activités. »

Source : Le Lezard
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.