Actualités du secteur

Vous cherchez à faire progresser votre carrière ? Certaines croyances pourraient vous jouer de mauvais tours.Nous voulons tous réussir sur le plan professionnel, mais que signifie « réussir », au juste ? Voici quatre mythes à remettre en question pour vous aider à trouver votre propre définition. 

Mythe no. 1 : Réussir, c’est être promu à la direction

Selon William Arruda, collaborateur au magazine économique Forbes, il est fréquent de penser qu’avancer dans sa carrière, c’est occuper un poste de direction. Pourtant, il importe de se demander si les tâches reliées à un tel poste nous intéressent vraiment. Dans le cas contraire, pourquoi ne pas continuer à nous améliorer dans le poste déjà occupé ? Viser l’expertise au lieu de la direction, voilà un premier pas dans la bonne… direction !

Mythe no. 2 : Réussir, c’est gagner un gros salaire

Une récente étude parue dans le journal Nature Human Behaviour démontre enfin que l’argent ne fait pas le bonheur ! En effet, selon l’étude, les gens dont le revenu annuel dépasse 105 000 $ voient leur sentiment de bonheur et de bien-être diminuer. Surprenant, non ? Plus ou moins quand on sait qu’avoir un salaire élevé ne garantit pas l’amour du métier.

De plus, comme le souligne William Arruda, ceux qui font ce qu’ils aiment vivent davantage le « flow », soit un état de concentration joyeuse entraînant une plus grande productivité et améliorant, par le fait même, son apport à une organisation. Ainsi, faire ce qu’on aime et en faire profiter les autres… n’est-ce pas là une belle définition du succès ?

Mythe no. 3 : Réussir, c’est quitter les régions

On croit souvent à tort que, pour réussir, il est nécessaire de déménager dans une grande ville comme Montréal. Pourtant, des régions comme le Saguenay, frappées de plein fouet par la pénurie de main-d’œuvre, regorgent d’occasions à saisir. Il est donc possible d’y trouver chaussure à son pied et d’y avoir une carrière florissante. Sans compter que les régions offrent souvent un meilleur équilibre travail-famille grâce à un rythme de vie plus lent et des logements abordables, permettant ainsi de réussir sa vie personnelle autant que professionnelle.

Mythe no. 4 : Réussir, c’est s’autopromouvoir

Avoir un bon réseau, c’est la clé du succès ! Oui, mais à condition de ne pas faire du réseautage seulement pour se pavaner. En effet, selon William Arruda, développer son réseau est important à toutes les étapes d’une carrière, notamment pour améliorer ses connaissances et créer de nouvelles occasions. Cependant, pour tirer profit d’un événement de réseautage, mieux vaut poser des questions aux gens rencontrés que de chercher à s’autopromouvoir. Ces derniers seront plus enclins à aider leur prochain à gravir les échelons s’ils sentent un réel intérêt de sa part.

Réussir, ce n’est donc pas avoir un poste de direction et un salaire élevé dans une grande compagnie montréalaise où l’on passe son temps à se vanter de son succès. Au contraire ! C’est avant tout faire une chose que l’on aime pour en faire bénéficier son entourage. Cela dit, puisqu’il y a autant de définitions de la réussite qu’il y a d’êtres humains, quelle est la vôtre ?

Source : Le Soleil
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.