Actualités du secteur

D’après une étude réalisée par l’institut BVA en novembre 2018, une majorité de salariés français a le sentiment de travailler pour des organisations innovantes. En revanche du point de vue des pratiques RH et du management, il semblerait que leur regard soit moins enthousiaste.

 L’innovation managériale plébiscitée par les salariés

À l’heure de la transformation digitale des entreprises, innover paraît essentiel pour les organisations, tous secteurs confondus. Qu’il s’agisse de maintenir leurs parts de marché ou de les accroître, elles doivent améliorer leurs produits et services, en lancer de nouveaux et développer leurs investissements.

Cependant, les salariés français ont d’autres priorités en matière d’innovation. 48 % pensent en premier lieu que les efforts devraient être concentrés sur les nouvelles formes de management, l’organisation du travail, la qualité de vie au travail… Au global, 72 % des salariés français souhaiteraient que leur entreprise mette l’accent sur les innovations managériales et opérationnelles.

- Les innovations commerciales et marketing viennent en seconde position pour 21 % des répondants (39 % au global)
- Les innovations dans le domaine de la production des biens et/ou services se placent sur la troisième marche du podium avec 21 % des voix (37 % au global).

Innovation : quand les startups prennent le lead

Les startups sont souvent jugées innovantes lorsqu’il est question d’environnement de travail. Ne dit-on pas qu’elles sont plus « cool », agiles, libérées ou qu’elles créent les conditions pour permettre à leurs collaborateurs d’être davantage autonomes ? Il semblerait que les salariés français perçoivent les startups également comme des moteurs économiques ou en tout cas, comme en ayant le potentiel.

- 66 % des répondants considèrent les startups comme étant les organisations les plus innovantes dans le domaine économique ;
- elles sont suivies des grands groupes (36 %) ;
- et des centres de recherche de type CNRS et INSERM (32 %).

Toutefois, 51 % des salariés estiment travailler dans une entreprise innovante, voire très innovante pour 7 % d’entre eux.

À noter que les États-Unis sont perçus comme la nation la plus innovante pour trois salariés sur dix. Le Japon et la Chine arrivent ensuite avec respectivement 22 % et 14 % des voix. Un leadership que les salariés français voudraient bien voir remis en cause. En effet, 8 sur 10 aspirent à une alliance européenne pour donner naissance à un acteur international du numérique à l’image de Google ou d’Amazon.

Source : Parlons RH

 
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.