Actualités du secteur

L’intelligence émotionnelle est un important facteur de réussite, tant au niveau professionnel que personnel, et un atout de taille lorsqu’il est question de gestion et surtout de leadership!

Dans son best-seller, Daniel Goleman défend que la réussite dépend moins du quotient intellectuel que de la capacité à comprendre, maîtriser et cultiver les émotions qui sont en nous.

Bonne nouvelle puisque l’intelligence émotionnelle est un art d’être et qu’il est ainsi possible de la développer! (Contrairement aux habiletés intellectuelles qui sont peu modifiables par l’expérience et l’éducation). Voici donc ce que vous devez savoir sur le sujet.

L’intelligence émotionnelle, c’est quoi au juste ?

Un ensemble d’habiletés, verbales et non verbales, permettant à un individu de générer, reconnaître, exprimer, comprendre et évaluer ses propres émotions et celles des autres, de manière à orienter ses pensées et actions pour ainsi affronter les exigences et pressions de l’environnement.

Examinons les cinq composantes de l’intelligence émotionnelle, telles qu’identifiées et définies par Daniel Goleman, pour ensuite s’attarder à comment les développer.
 
Primo : Bien se connaître !

La première composante, et selon plusieurs la plus importante, est la conscience de soi. Pourquoi? Simplement parce que celui qui est sourd face à ce qu’il ressent demeure à la merci de ses sentiments.

Bien comprendre les émotions qui nous habitent est une condition essentielle pour ne pas les laisser nous gouverner, surtout dans notre vie professionnelle. Comprendre ses émotions permet d’être confiant puisqu’il est ainsi possible de se fier à son intuition sans risquer que nos émotions viennent brouiller les cartes.

Celui qui se connaît bien est :

Conscient de ses forces et faiblesses, de son potentiel et de ses limites personnelles.
Réceptif lorsqu’il s’agit de parler de ses lacunes (cultivez l’humilité, oubliez l’arrogance et la prétention et vous serez surpris de ce que vous récolterez en retour!).
À la recherche de rétroactions (Sans toutefois en dépendre!).
Disposé à apprendre de ses erreurs.
Ouvert aux critiques (Sans être trop critique face à lui-même).

Secundo: La maîtrise de soi

C’est la capacité de gouverner ses émotions et pulsions et de savoir les adapter aux différentes situations.

Les personnes ayant une bonne maîtrise de soi ne se permettent pas, par exemple, de devenir trop fâchés, ils ne prennent pas de décisions impulsives mais réfléchissent avant d’agir.

Quelles sont les caractéristiques des individus ayant une bonne maîtrise de soi? Ils sont prévenants, confortable avec les changements, intègres, ils savent dire non et ont la capacité de miser sur la réussite à long terme davantage que sur les résultats immédiats.

Vos collègues sauraient-ils en dire autant de vous?

Tertio: La motivation

La motivation d’un individu englobe les compétences émotionnelles permettant d’atteindre ses buts : l’effort, l’engagement face à soi-même, face aux objectifs d’un groupe ou d’une entreprise, la capacité à faire preuve d’initiative, à saisir les opportunités,  à poursuivre ses objectifs avec ténacité, malgré les obstacles et à faire preuve d’optimisme.

Quarto: L’empathie

L’empathie, c’est l’art de connaître les autres, de comprendre leurs sentiments, de percevoir leurs points de vue, d’éprouver un intérêt sincère pour leurs préoccupations et d’être ainsi capable d’entretenir des rapports harmonieux avec une grande variété d’individus.

Quinto: Les habiletés sociales

Il est habituellement facile de parler et d’apprécier les personnes ayant de bonnes habiletés sociales, ce qui est un autre signe d’intelligence émotionnelle.
Les personnes ayant de fortes habiletés sociales sont habituellement des joueurs d’équipe. Plutôt que de miser prioritairement sur leur propre succès, ils aident les autres à se développer et à briller de leur plein potentiel. Ils savent communiquer, savent gérer les conflits et sont maîtres dans l’art de développer et maintenir de bonnes relations humaines.

Comment développer l’intelligence émotionnelle

C’est bien beau tout ça mais la question qui se pose, c’est comment développer cet art d’être et aider les employés dans ce cheminement.

Bien évidemment, le coaching et la formation (gestion optimale des conflits, motivation et mobilisation, écoute active, maîtrise de soi, connaissance de soi, optimisation des relations humaines, etc..) sont des outils très appropriés.

Il est aussi possible, bien simplement, d’amener les employés à se poser des questions pertinentes, de les aider à mieux se connaître, à saisir comment ils interagissent avec les autres et aussi à se mettre dans les souliers des autres.

Voici quelques pistes pour aider vos employés à développer l’intelligence émotionnelle:

#1 – Mieux se connaître

Un excellent moyen de débuter c’est d’aider vos employés à mieux se connaître, mieux connaître leurs motivations et habiletés sociales. Pour ce,  l’utilisation d’un test psychométrique, est un outil très approprié. L’intelligence émotionnelle se retrouve dans plusieurs dimensions de la personnalité.

#2 – S’observer en toute honnêteté

Demandez-leur de dresser une liste de leurs forces et faiblesses et de la valider auprès de personnes de confiance qui les connaissent bien. L’important est de les amener à accepter leurs imperfections et de comprendre qu’il y a toujours place à l’amélioration.

Il est essentiel qu’ils comprennent l’importance de ne pas essayer de camoufler leurs imperfections, puisque c’est seulement en les assumant qu’il est possible de trouver des solutions.

#3 – Être attentif à la manière dont ils réagissent face aux autres

Demandez-leur de prendre des notes. Ils seront ainsi en mesure de constater les éléments récurrents. Ont-ils l’habitude de porter des jugements rapides sans avoir tous les faits ? Ont-ils recours à des stéréotypes ? Sont-ils à la recherche de l’acceptation et/ou de l’attention des autres ?

#4 – Se mettre dans la peau des autres

Aidez vos employés à être ouverts et réceptifs aux différentes perspectives. Pour ce, il suffit de les amener à se poser des questions: Comment penses-tu que l’autre se sent dans ce contexte? Comment penses-tu avoir contribué à cette dynamique ? Ça ressemble à quoi de son point de vue ? Selon toi, qu’elle était son intention positive pour agir de la sorte ? (Souvent difficile à trouver mais lorsqu’on y arrive, soudainement la perspective change!).

Des questions toutes simples qui permettent souvent d’élargir les horizons, de défaire les tensions et d’éviter les conflits.

#5 – Comprendre la personnalité de l’autre

Et la complémentarité qui nous unit! C’est un excellent moyen de se mettre dans la peau de l’autre, de comprendre la dynamique en jeu et de désamorcer les conflits potentiels.

Par le fait même, apprenez à les écouter et aidez vos employés à développer l’écoute active, à être disponibles et attentifs, à éviter de sauter aux conclusions, à poser des questions ouvertes, à apprivoiser les silences, à être attentif au langage non-verbal et à créer un rapport avec l’autre.

#6 – Analyser leurs motivations

Sont-ils engagés? Font-ils preuve d’optimisme et d’initiative? Si tel n’est pas le cas, essayez de les aider à comprendre pourquoi, à identifier les freins ainsi que les actions et choix qu’ils peuvent faire pour améliorer cet aspect.

#7 – Regardez comment ils réagissent à des situations stressantes.

Sont-ils perturbés lorsqu’il y a un délai ou un imprévu? Sont-ils très sensibles au refus et à la critique ? Ont-ils tendance à blâmer les autres même lorsque la faute ne leur est pas imputable? Sont-ils trop préoccupés par ce que les autres peuvent penser ? Sont-ils trop exigeants envers eux-mêmes et les autres ? Sont-ils trop préoccupés par l’atteinte rapide de résultats?

La capacité de demeurer en contrôle de ses émotions est un aspect important, et une qualité essentielle au leadership. Il est donc important de trouver des moyens pour évacuer le stress au travail afin de développer l’intelligence émotionnelle.

#8 – Prendre la responsabilité de leurs actions

Aidez-les à se responsabiliser et à être imputable lorsque leurs comportements blessent ou nuisent aux autres. Cet aspect va de pair avec la connaissance et l’acceptation de soi et est d’importance capitale afin d’optimiser les relations humaines.
 
Au final, pour aider vos employés à développer leur intelligence émotionnelle, aspect nodale de la réussite professionnelle et personnelle et condition essentielle au leadership, il suffit tout simplement de les aider à comprendre leurs émotions, et celles des autres, à apprendre à gérer leurs émotions et à mieux interagir avec les autres.

Vous êtes prêts à débuter? Une meilleure connaissance de soi et surtout des autres commence ici!


Source : AtmanCo
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.