Actualités du secteur

(New York) Les prix du pétrole ont terminé proches de l’équilibre mardi à la veille de la publication des stocks de brut américains.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s’est établi 61,59 dollars à Londres, grappillant 0,03 %, ou 2 cents, par rapport à la clôture de lundi.

À New York, le baril américain de WTI pour décembre a reculé de 0,5 %, ou 27 cents, à 55,54 dollars.

« Les investisseurs sont prudents » avant une « éventuelle hausse » des stocks de pétrole brut aux États-Unis lors de la publication, mercredi, de l’Agence américaine d’informations sur l’énergie (EIA), a déclaré David Madden, analyste pour CMC Markets.

Selon la médiane d’un consensus établi par l’agence Bloomberg, les analystes s’attendent à une hausse des stocks de brut de 750 000 barils et à une baisse de 2,1 millions de barils pour ceux d’essence et de 2,3 millions pour les autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), pour la semaine achevée le 25 octobre.

Les cours de l’or noir ont également hésité, peinant à analyser les développements sur le front commercial sino-américain après un semblant d’optimisme lundi.

Le président américain, Donald Trump, avait laissé entendre que la signature d’un accord commercial avec Pékin pourrait intervenir avant le sommet de l’Association des pays riverains du Pacifique (APEC), qui doit avoir lieu mi-novembre au Chili.

Mais selon des informations de presse mardi, cet accord pourrait ne pas voir le jour lors du rendez-vous chilien.

Les services du représentant américain au Commerce (USTR) ont en outre annoncé envisager de prolonger l’exemption accordée en décembre sur des importations de biens chinois représentant 34 milliards de dollars.

Cette exemption doit prendre fin le 28 décembre.

Par ailleurs, la télévision saoudienne Al-Arabiya a annoncé mardi que le géant saoudien de l’énergie Aramco fera ses débuts à la Bourse de Riyad le 11 décembre.

Citant des sources anonymes, la chaîne a ajouté que la place saoudienne annoncera le 3 novembre le calendrier de l’introduction en Bourse, y compris la publication le 17 novembre de la valeur escomptée de l’action.

L’Arabie saoudite espère qu’Aramco sera évaluée à 2000 milliards de dollars de sorte que la vente proposée de 5 % de ses parts générerait 100 milliards de dollars.


Source : La Presse
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.