Actualités du secteur

La SoftBank entre au capital de Nemaska Lithium. La banque japonaise acquiert 10% du producteur de lithium de Québec. L’investissement frôle les 100 millions $.

«À l'issue de cette transaction, SoftBank deviendra un précieux nouvel actionnaire et client de Nemaska Lithium», a indiqué le président et chef de la direction de Nemaska Lithium, Guy Bourassa.

Ce placement privé de la Soft Bank (1,12 $ l’action) se veut le premier investissement de la banque japonaise dans le secteur du lithium.
«Cet investissement dans Nemaska est d'une importance monumentale pour la stratégie de SoftBank Group», a fait savoir le président du conseil et chef de la direction de SoftBank Group Corp., Masayoshi Son.

Le placement de la SoftBank permettra à Nemaska Lithium d’accélérer son plan de croissance.Nemaska prévoit débuter prochainement la construction et la mise en service de sa mine Whabouchi (nord du Québec) et de son usine de Shawinigan.

La SoftBank détiendra un siège au conseil d’administration de Nemaska Lithium. La banque japonaise aura également un droit de première offre pour l’achat jusqu’à 20 % de l'hydroxyde de lithium et du carbonate de lithium produits à l'usine de Shawinigan à partir de concentré de spodumène provenant de la mine Whabouchi.

Prévisions en hausse
Nemaska Lithium a récemment révisé à la hausse ses prévisions de revenus. La minière prévoit maintenant doubler ses revenus, passant de 9,2 milliards $US à 19,2 milliards $US.

Dans une mise à jour économique de ses activités effectuées en janvier dernier, sa capacité de production a été révisée à la hausse de 20 % alors que la durée de vie de sa mine est passée de 26 à 33 ans.

La jeune minière québécoise, qui prévoit entrer en production commerciale à grande échelle en 2019 à son usine de Shawinigan, soutient que la demande mondiale (et les prix) pour le carbonate et l’hydroxyde de lithium sont en forte croissance.

Les producteurs de batteries au lithium-ion qui se retrouvent dans les voitures électriques sont des clients potentiels de Nemaska Lithium.

Si tout se déroule comme prévu, Nemaska Lithium entend produire plus de 16 000 tonnes de carbonate de lithium par année tout en maintenant la flexibilité de production de 100 % d’hydroxyde de lithium.

Nemaska Lithium a déjà débuté la production d’hydroxyde de lithium à faible échelle à son usine de phase 1 de Shawinigan.

En pleine production, Nemaska Lithium prévoit toucher en moyenne 14 000 $US par tonne d’hydroxyde de lithium produit contre 9500 $US la tonne pour le carbonate de lithium d’ici 5 ans. D’ici 2033, les revenus annuels moyens de Nemaska Lithium devrait tourner autour de 580 millions $US, précise sa nouvelle étude de faisabilité. À la Bourse de Toronto, le titre de Nemaska Lithium (NMX) était en hausse de 12 % vendredi matin, à 1,31 $.

Source : Journal du Québec
 
© 2018 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.