Actualités du secteur

À l’occasion de la Journée mondiale des Femmes et Filles de science, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO dévoilaient hier le palmarès du 21ème Prix international Pour les Femmes et la Science, qui met à l’honneur cinq femmes scientifiques d’exception, issues de différentes régions du monde et récompensées pour l’excellence de leurs travaux dans le domaine des sciences de la matière, des mathématiques et de l’informatique.

Elles seront mises en lumière aux côtés de quinze jeunes talents féminins scientifiques internationaux , dont la canadienne Dr. Jacquelyn Cragg, Boursière d’études postdoctorales au International Collaboration on Repair Discoveries (ICORD) à l’Université de la Colombie-Britannique , à l’occasion d’une cérémonie prévue le 14 mars prochain, à l’UNESCO, à Paris.

POUR LES FEMMES ET LA SCIENCE : UN ENGAGEMENT DEPUIS PLUS DE 20 ANS

Dans le domaine de la recherche scientifique, le plafond de verre est encore une réalité : seulement 29 % des chercheurs sont des chercheuses [1], 11 % des hautes responsabilités académiques sont occupées par des femmes [2] et seulement 3 % des Prix Nobel scientifiques leur ont été décernés.

Depuis 1998, la Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’UNESCO, œuvre pour améliorer la représentation des femmes dans les carrières scientifiques, forte de la conviction que le monde a besoin de la science, et la science a besoin des femmes.

De1998 à 2019, le programme Pour les Femmes et la Science a accompagné et mis en lumière 107 lauréates et plus de 3 000 jeunes scientifiques talentueuses , doctorantes et post-doctorantes, grâce à des bourses de recherche, remises chaque année dans 117 pays.
 

DR. JACQUELYN CRAGG : 3ÈME CANADIENNE NOMMÉE JEUNE TALENT SCIENTIFIQUE INTERNATIONALE

Dr. Jacquelyn Cragg est une neuro-épidémiologiste et une boursière post-doctorale de l’Université de Zurich, en Suisse, de l’International Collaboration on Repair Discoveries (ICORD) et de l’université de la Colombie-Britannique, au Canada. Elle a terminé sa formation postdoctorale à l’École de santé publique et des populations de l’Université de la Colombie-Britannique et a obtenu sa première bourse à l’école de santé publique T.H Chan de l’Université de Harvard. Dre Jacquelyn Cragg étudie les facteurs qui influent sur la progression des lésions médullaires, de la sclérose latérale amyotrophique et de la maladie de Parkinson. Ses recherches sont soutenues par Branco Weiss Fellowship - Society in Science, la Fondation Michael Smith pour la recherche en santé, la Fondation Michael J. Fox et les Instituts de recherche en santé du Canada.

Elle devient la 3ème canadienne à être reconnue en tant que jeune talent féminin scientifique internationale L’Oréal-UNESCO, après Dr. Vanessa D’Costa (2015) et Dr. Lorina Naci (2017). Elle suit également les pas des 3 Lauréates canadiennes qui avaient remporté les prix de femmes scientifiques d’exception pour l’Amérique du Nord, Dr. Eugenia Kumacheva (2009), Dr. Molly Shoichet (2015) et Dr. Janet Rossant (2018).


Professeur Najat Aoun SALIBA – Chimie analytique et atmosphérique

Professeur de chimie et Directrice du Centre de conservation de la nature à l’Université américaine de Beyrouth, Liban.

Récompensée pour ses travaux pionniers dans l’identification d’agents cancérigènes et autres substances toxiques présentes dans l’air des pays du Moyen-Orient, et dans les nouveaux diffuseurs de nicotine et narguilés. Son travail novateur en chimie analytique et atmosphérique permettra de relever les défis environnementaux les plus pressants et de faire progresser les politiques et les pratiques en matière de prise en charge de la santé.


Professeur Maki KAWAI – Chimie / Catalyse

Directrice générale de l’Institut des sciences moléculaires, Présidente de la Société de chimie, Membre du Conseil de la science, Professeur émérite de l’Université de Tokyo, Japon.

Récompensée pour son travail précurseur dans la manipulation de molécules séparées à l’échelle atomique pour transformer la matière et créer des matériaux innovants. Son travail exceptionnel a contribué à établir les fondements des nanotechnologies à l’origine de la découverte de nouveaux phénomènes chimiques et physiques susceptibles de répondre à des enjeux environnementaux cruciaux comme l’efficacité énergétique.

Professeur Karen HALLBERG – Physique / Physique de la matière condensée

Professeur de l’Institut Balseiro et Directrice de recherche au Centre atomique Bariloche, CNEA/CONICET, Argentine.

Récompensée pour le développement d’approches informatiques de pointe permettant de comprendre la physique de la matière quantique. Ses applications novatrices et créatives constituent une contribution fondamentale à la compréhension des systèmes nanoscopiques et des matériaux nouveaux.

PRIX INTERNATIONAL L’ORÉAL-UNESCO POUR LES FEMMES ET LA SCIENCE
LES 15 JEUNES TALENTS FÉMININS INTERNATIONAUX 2019

Près de 280 boursières nationales et régionales sont soutenues chaque année par le programme Pour les Femmes et la Science. Parmi elles, les 15 chercheuses les plus prometteuses ont été sélectionnées et seront à l’honneur également le 14 mars 2019.

Source : Loreal
© 2019 Coeffiscience. Tous droits réservés. Conception & réalisation du site par HPJ.